Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Hommage à Daniel CORDIER

Le Comité du souvenir des fusillés de Châteaubriant, Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure salue la mémoire de Daniel Cordier, disparu le 20 novembre.

Ce grand résistant a eu, très jeune, un engagement pionnier dès juin 1940 et a connu un parcours singulier qui l’a fait évoluer, au fil de ses rencontres et de ses expériences, de l’extrême droite maurassienne à la gauche.

Formation militaire, parachutage en France, puis de juillet 1941 à Juin 1943, secrétariat de Jean Moulin qu’il a aidé dans sa mission d’unir les mouvements de résistance : il a été un témoin privilégié de la naissance du CNR, le Conseil national de la Résistance.

Nommé Compagnon de la Libération en novembre 1944, il s’est ensuite illustré comme galeriste, collectionneur et fin connaisseur de l’art contemporain avant de se faire historien, dans une démarche rigoureuse afin de contrer les rumeurs et calomnies concernant Jean Moulin et la Résistance.

Nantes, le 25 novembre 2020

Article publié le - actualisé le