Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

La résistance armée communiste

résistance-séparation
Accueil » Blog » La Résistance » Généralités » La résistance armée communiste

Les Francs-tireurs et partisans (FTP)

En 1942, les membres de l’OS qui participent directement aux actions de sabotage ou aux attentats contre des soldats allemands et des collaborateurs sont regroupés dans quatre groupes : un nantais, deux rezéens et un nazairien.

Leurs responsables inter-régionaux sont Louis Le Paih et Jean Vignau-Balous tandis que Marcel Brégeon est responsable départemental.

Rezé Pont-Rousseau Maurice Lagathu

Robert Douineau
André Guinoiseau
Maurice Jouard
André Rouault
Yves Brisson, chargé de créer un groupe rural, agit alors avec Lagathu

Rezé

Félicien Thomazeau

Georges Barbeau
Albert Brégeon
Marcel Duguy

Nantes

Auguste Chauvin
Auguste Chauvin
André Pérocheau

Auguste Chauvin
Valentin Cléro
Marcel Danigo
Raymond Hervé
Gaston Turpin

Saint-Nazaire

Georges Girard
Guy Lelan
Albert Rocheteau
Ce groupe agit de façon autonome

Parti communiste espagnol

Benedicto BLANCO DOBARRO
Basilio BLASCO MARTIN
Ernesto PRIETO HIDALGO
Miguel SANCHEZ TOLOSA

Les contacts avec le PCF sont effectués par Alfredo GOMEZ OLLERO

Ces militants sont tous issus du PCF et de la JC.

Si, au début de leur action, presque tous conservent leur activité légale, progressivement, à mesure que la traque policière se fait plus forte, certains passent dans l’illégalité. C’est le cas, par exemple, de Raymond Hervé ou de Marcel Brégeon.

Voir photos

Auguste Chauvin
Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Print

Articles similaires