Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Actualité

  • Bulletin de juin 2020

    L’état d’urgence sanitaire nous a fait entrer dans une période de confinement strict, l’expression de la mémoire de la Résistance en a été réduite, les expositions et débats ayant été déprogrammés, les cérémonies officielles se déroulant en catimini sans la présence des associations. Réduite mais pas absente ! Le Comité départemental du Souvenir, les comités de Châteaubriant, Indre, Saint-Nazaire ont su en effet maintenir le lien via des communiqués de presse et des articles renouvelés sur notre site Internet.

  • Les appels de l’été 1940

    Faut-il en rappeler le millésime ? On parle du « 18 juin », de « l’appel du 18 juin », de « l’Homme du 18 juin ». Si nous connaissons tous l’appel lancé de Londres par le général de Gaulle, peu de gens connaissent celui lancé la veille depuis Bordeaux – où le gouvernement est replié - par Charles Tillon, après avoir entendu à la radio Pétain annoncer sa reddition. Un peu plus tard, le Parti communiste publie une Adresse « Peuple de France ! », qui sera connue sous le nom d’« Appel du 10 juillet 1940 ».

  • Histoire et mémoires de la Poche de Saint-Nazaire 1945-2020

    La « Poche de Saint-Nazaire » est un épisode historique local marquant. Du 4 août 1944 au 11 mai 1945, elle a constitué, à l’ouest de la Loire-Inférieure, un réduit soumis aux prolongations de l’Occupation à l’écart de la France libérée.

  • Pire que le Titanic : la tragédie du Lancastria

    17 juin 1940 - Winston Churchill a classé ce dossier Secret défense pour cent ans. Un silence qui va occulter longtemps la plus grande catastrophe maritime de l’histoire britannique. Le drame s’est joué à Saint-Nazaire, transformée en « petit Dunkerque ».

  • 19 juin 1940 :l’évasion du Jean-Bart

    Mai 1940 : lorsque l’armée allemande déclenche son offensive, un cuirassé est en cours de construction à St Nazaire. La course contre la montre s’engage.

  • L’opération Chariot, le plus grand de tous les raids

    28 mars 1942, à Saint-Nazaire : dans la nuit du 27 au 28, 611 marins et commandos britanniques à bord d’une flottille de 16 vedettes et un destroyer pénètrent dans l’estuaire de la Loire. C’est le plus audacieux des raids commando de la Seconde Guerre mondiale. Et un tournant dans la Bataille de l’Atlantique.

Le Comité pérennise le souvenir des victimes du nazisme et du régime de Vichy.
Il transmet la mémoire de la Résistance en Loire-Inférieure et des valeurs qu’elle portait.
Il promeut des manifestations, ou participe aux cérémonies qui y concourent.
Il organise en liaison avec l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, à laquelle le Comité s’affile, les commémorations et manifestations d’hommages et du souvenir.
Il entretient des liens d’amitié et de travail avec les associations, personnalités, collectivités... qui partagent les mêmes valeurs au service de la mémoire.
Il coopère avec les comités locaux existants en particulier ceux de Châteaubriant et Indre adhérents du Comité départemental.