Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

LEFEBVRE Edmond, Désiré. Écrit parfois LEFEVRE Edmond

résistance-séparation
Accueil » Blog » Châteaubriant » Ceux de Châteaubriant - Les 27 » LEFEBVRE Edmond, Désiré. Écrit parfois LEFEVRE Edmond

lefebvre_edmond.jpgFils de Désiré Lefebvre, teinturier, et de Léonie Bouteman, ménagère, Edmond Lefebvre, ouvrier métallurgiste puis employé communal, s’était marié le 1er septembre 1923 à Viry-Châtillon (Seine-et-Oise, Essonne) avec Marcelle Martin et était père de six enfants. Il habitait à Athis-Mons et militait au Parti communiste.
Il fut arrêté dès le 6 octobre 1940 et interné à Aincourt où il fut l’un des organisateurs de la grève de protestation contre l’insuffisance de nourriture et l’absence de visites en avril 1941. En représailles, il fut envoyé un mois à la centrale de Poissy qu’il quitta le 5 mai 1941 pour le camp de Châteaubriant. C’est là qu’il a été fusillé le 22 octobre 1941 parmi les vingt-sept otages de Châteaubriant, en représailles à l’exécution du Feldcommandant allemand, Holz. Il laissait une femme et quatre enfants vivants dont un en bas âge qu’il ne connut jamais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article138200, notice LEFEBVRE Edmond, Désiré. Écrit parfois LEFEVRE Edmond par Claude Pennetier, version mise en ligne le 18 novembre 2014, dernière modification le 10 octobre 2018.

ICONOGRAPHIE : Lettres des fusillés de Châteaubriant…, op. cit. – Fernand Grenier, Ceux de Châteaubriant…, op. cit.

SOURCES : DAVCC, Caen, B VIII, dossier 2 (Notes Thomas Pouty). – Lettres des fusillés de Châteaubriant, éditées par l’Amicale des anciens internés patriotes de Châteaubriant-Voves, 1954. – Fernand Grenier, Ceux de Châteaubriant, préface de Jean Marcenac, 3e éd., Paris, Éd. Sociales, 1967. – État civil en ligne.
logo_maitron-11.jpg

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp
Email
Print

Articles similaires