Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Cérémonies 2019 en hommage aux FTP des « procès des 42 et des 16 »

76°anniverssaire des « procès des 42 et des 16 » les 9,10 et 14 février

Cérémonie au Carré des Républicains espagnols fusillés en 1943
Cimetière de La Chapelle-Basse-Mer
dimanche 10 février 2019 à 11 h

Il y a 76 ans, en janvier 1943, un tribunal militaire allemand a jugé 45 Francs-Tireurs et Partisans (dont 2 femmes) au Palais de justice de Nantes.
Le « procès » dit « des 42 » est le plus important procès en zone occupée. Il dure deux semaines du 15 au 28 janvier. Les drapeaux nazis flottent à l’intérieur de la salle d’audience. Celle-ci se déroule à huis clos, en allemand. Seule la presse collaborationniste est admise. Les accusés n’ont pas pu choisir leurs avocats et n’ont pas eu le temps de les rencontrer. Le commissaire Fourcade du SPAC de Nantes, le Service (vichyste) de police anti-communiste est le principal accusateur.
Après cette parodie de justice le verdict tombe : 37 sont condamnés à mort, 3 à la prison à vie, 3 sont « acquittés » (mais immédiatement arrêtés puis déportés). Avant l’expiration du délai de recours, 9 condamnés sont fusillés dès le lendemain, le 29 janvier, au champ de tir du Bêle à Nantes, 25 autres seront exécutés le 13 février, puis 3 autres le 7mai. Le « procès » des 42 a eu un retentissement important. Mais au lieu de faire peur à la population, c’est l’inverse qui s’est produit. Au point qu’un autre « procès » dit « des 16 », à l’été 43, s’est déroulé dans la plus grande discrétion. Il s’est traduit par l’exécution de 13 FTP, le 20 août 1943.
Parmi les condamnés figurent 5 Républicains espagnols, « étrangers et nos frères pourtant » (selon le vers du poète Louis Aragon), qui ont fui le franquisme et ont participé à la Résistance en France. Ils sont inhumés à La Chapelle-Basse-Mer : Alfredo Gomez-Ollero, Benedicto Blanco-Dobarro, Miguel Sanchez-Tolosa, Ernesto Prieto-Hidalgo et Basilio Blasco-Martin. Ils reposent au cimetière de La Chapelle-Basse-Mer, dans le Carré des Républicains espagnols, honorés d’une sculpture du plasticien allemand Ekkehart Rautenstrauch.
Il sera également rendu hommage aux 23 résistants du groupe Manouchian, entrés dans la légende par « L’Affiche rouge », à l’occasion du 75ème anniversaire de leur exécution au Mont-Valérien en février 1944,
ainsi qu’à Christian de Mondragon, lequel, alors âgé de 16 ans, avait ,avec son ami Michel Dabat (l’un des 50 Otages), accroché le drapeau tricolore sur une tour de la cathédrale de Nantes dans la nuit du 10 au 11 novembre 1940.
Cette cérémonie, organisée par le Comité du souvenir des fusillés de Nantes, Châteaubriant et de la Résistance en Loire-Inférieure, en partenariat avec la municipalité de Divatte-sur-Loire, accueillera une classe de CE2-CM1 de l’école Robert Doisneau pour une évocation artistique (Chant et poème).

Pour en savoir plus
Guy HAUDEBOURG NANTES 43. Fusillés pour l’exemple. préface de Johanna Rolland. Geste éditions.
Carlos FERNANDEZ De la Guerre d’Espagne à la Résistance. Comité du Souvenir
Marc GRANGIENS Le procès des 42. Documentaire réalisé avec les étudiants (BTS audiovisuel) du Lycée Léonard de Vinci de Montaigu - 85
Le site du Comité du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant & Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure : www.resistance-44.fr

Article publié le - actualisé le