Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Les barbares voulaient les tuer, ils les ont rendus immortels
Les barbares voulaient les tuer, ils les ont rendus immortels
Les barbares voulaient les tuer, ils les ont rendus immortels
Précédent
Suivant

Hommage aux résistants nantais fusillés à l’issue des « procès » des 42 et des 16 en 1943

Il y a 80 ans, en janvier 1943, un tribunal militaire allemand condamne 42 résistants francs-tireurs et partisans (dont 2 femmes) au Palais de Justice de Nantes. 37 FTP sont fusillés au champ de tir du Bêle le 29 janvier, le 13 février et le 7 mai.

Le 25 août 1943, 13 FTP sont condamnés à morts : 11 sont fusillés et 2 sont exécutés en Allemagne.

Vous êtes invités à participer aux cérémonies

Samedi 28 janvier

Nantes à 10h00 – Monument du terrain du Bêle, rue Claude et Simone Millot

Cérémonie commémorative suivie de l’inauguration de la rue Alfredo Gomez Ollero

 

Sainte-Luce-sur-Loire à 16h30 – Place Jean Losq

Hommage à Jean et Renée Losq

Dimanche 29 janvier

Divatte-sur-Loire à 11h00 – Cimetière de la Chapelle-Basse-Mer

Hommage aux Républicains espagnols

Dimanche 26 février

Rezé à 10h30 – Square Jean Moulin

                            Monument aux morts, place Roger Salengro

                            Cimetière Saint-Paul

Des articles récents sur

L'actualité

résistance-séparation
Panneaux_48_otages_3-3.jpg
Les 50 otages

Les cinquante otages

Les 50 otages, fusillés par les nazis – Les 48 qui furent fusillés par les Allemands le 22 octobre 1941 La liste fut établie par

Lire la suite »
Ceux de Châteaubriant - Les 27

ARCHIVE

Le 22 octobre 1941 en début d’après-midi, lorsque les otages ont été regroupés dans la baraque 6, l’officier allemand a laissé le soin au sous-préfet de Châteaubriant Lecornu d’annoncer aux otages le sort qui leur était réservé. Il s’y est refusé, dit-il dans ses Mémoires et a demandé que le curé de Châteaubriant s’en charge. Celui-ci ayant refusé, c’est le curé de la paroisse de Béré qui a été conduit auprès des otages et leur a apporté son réconfort. L’archive que nous publions ci-dessous reproduit son témoignage.
Source : Archives départementales du Maine et Loire

Lire la suite »

Une boutique en ligne

Les publications

résistance-séparation

Immortels !

La BD du 80e anniversaire
ACHAT EN LIGNE

EN VIE… EN JOUE… ENJEUX

Les 50 Otages. Châteaubriant, Nantes, Le Mont-Valérien

Auguste Chauvin

Résistant FTP

1910 – 1943
Lettre d’un héros ordinaire.
Collectif pour la mémoire des 42.

La Loire-Atlantique marquée à plusieurs endroits

Lieux de mémoire

résistance-séparation

Parcours de résistants

Une association pour se souvenir

Le Comité

résistance-séparation

Le Comité pérennise le souvenir des victimes du nazisme et du régime de Vichy.

 

Il transmet la mémoire de la Résistance en Loire-Inférieure et des valeurs qu’elle portait.
Il promeut des manifestations, ou participe aux cérémonies qui y concourent.
Il organise en liaison avec l’Amicale Châteaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt, à laquelle le Comité s’affile, les commémorations et manifestations d’hommages et du souvenir.

Il entretient des liens d’amitié et de travail avec les associations, personnalités, collectivités… qui partagent les mêmes valeurs au service de la mémoire.

Il coopère avec les comités locaux existants en particulier ceux de Châteaubriant et Indre adhérents du Comité départemental.

Pour continuer notre travail de mémoire, nous sollicitons

Votre aide

résistance-séparation

Dons

Déductible des impôts à hauteur de 66 % du montant de votre revenu imposable. Par exemple, pour 60 € de don, 20 € reste à votre charge. Délivrance d’un reçu fiscal