Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

Réunion-débat sur le syndicalisme dans la Résistance

Syndicalisme CGT dans la Résistance et conquêtes sociales

JPEG - 3.8 ko
JPEG - 6.2 ko

Réunion-débat le jeudi 14 février 2019
Syndicalisme CGT dans la Résistance et conquêtes sociales
Maison des syndicats, 1 place de la Gare de l’Etat
12h00 : Plaques mémorielles en hommage aux résistants syndicalistes en Loire-Inférieure (hall d’entrée du bâtiment central)
14H30 : Réunion-débat sur le thème « syndicalisme CGT dans la Résistance et conquêtes sociales » (salle F du bâtiment central)
Les politiques d’austérité néo-libérales menées ces dernières années en France et dans l’Union Européenne, en soutien des profits du grand patronat et des riches, ont des conséquences désastreuses pour les salariés, la jeunesse et les retraités de notre pays : chômage de masse, montée des inégalités sociales, pression sur les salaires et gel des pensions, régression des droits sociaux et syndicaux, remise en cause des services publics et recul de l’industrie, explosion de la précarité et appauvrissement d’une partie importante de la population…
L’objectif des tenants du grand capital est la casse de notre modèle social issu des luttes sociales et de l’application du programme du Conseil National de la Résistance (CNR).
Ces politiques, dont le gouvernement Macron accélère avec brutalité la mise en œuvre, favorisent la propagation des idées nationalistes, racistes et xénophobes de l’extrême droite et sont dangereuses pour la démocratie, les libertés publiques, les droits syndicaux et la laïcité.
La nouvelle course aux armements et les nombreux foyers de guerres, l’avènement de nombreux pouvoirs autoritaires et racistes, la mise en concurrence des salariés à travers le monde sont autant de signes supplémentaires d’une nouvelle montée des périls.
Face à cette situation, comment, pour les militants que nous sommes, appréhender les enjeux sociaux, économiques et politiques d’aujourd’hui en regard des luttes sociales du passé et des combats de la résistance populaire qui ont permis les conquêtes sociales de la Libération ?
La connaissance de l’histoire sociale et ouvrière est une source importante de références pour les luttes actuelles. Tout comme il est nécessaire de continuer de saluer l’engagement des militants qui nous ont précédé, parfois jusqu’au sacrifice de leur vie.
Pour autant, les leçons de notre histoire ne doivent pas nous intimider ; au contraire elles nous prouvent qu’il est toujours possible d’obtenir dans l’unité la plus large des salariés de nouvelles conquêtes sociales.
C’est le sens de la réunion-débat à laquelle nous vous invitons à participer.

Article publié le - actualisé le