Comité Départemental du Souvenir des Fusillés de Châteaubriant de Nantes et de la Résistance en Loire-Inférieure

La Résistance en Loire Inférieure

Livre de Jean-Claude Terrière

C’est à partir d’un document, écrit par mon père le 7 juin 1944 et collationné probablement par un membre du Comité d’histoire de la Libération le 3 décembre 1946, que j’ai pu retracer son histoire dans la Résistance de la Loire-Inférieure.
Des noms de femmes et d’hommes qui, au plus fort de la défaite, choisiront de continuer la lutte y seront cités : Marcel Hévin, Jeanne Gilabert, Andrée Flavet, Max Veper, Marcellin Verbe, Maurice Daniel, etc. La Résistance le verra appartenir au groupe Hévin, au mouvement Libération Nord, au mouvement Front National de Lutte pour la Libération et l’Indépendance de la France, au mouvement Résistance, à l’Armée Secrète et aux Forces Françaises de l’Intérieur. Le 21 juillet 1944, il sera arrêté et déporté avec le dernier convoi qui quittera Angers le 6 août en direction du camp de concentration de Neuengamme kommando de Wilhelmshaven, où il décédera le 28 novembre 1944.

Jean-Claude Terrière vit en Loire-Atlantique. Il est né en 1938 à Nantes.

Article publié le - actualisé le